17/04/2018 10:21

Facebook "espionne" même ceux qui ne sont pas connectés!


Depuis l'éclatement du Scandale Cambridge Analytica où les données de millions d'utilisateurs avaient été utilisées à leur insu, chaque jour apporte son lot de révélations sur les pratiques de Facebook en matière de respect de la vie privée.

Lundi, le réseau social a confirmé qu'il collectait bien les données des internautes y compris celles des internautes qui ne sont pas inscrits sur le réseau social. Interrogé à ce sujet lors de ses auditions devant le Congrès américain, Mark Zuckerberg a reconnu que le groupe collectait d'autres données que celles partagées par les usagers sur leur profil personnel.

 Ainsi, Facebook récupère par exemple des données lorsqu'un utilisateur clique sur le bouton "J'aime" ou "Partager" d'un autres site (un article sur un site d'info, par exemple) ou qu'il accède à un site via son "login" Facebook.

Ainsi "lorsque vous visitez un site ou une application qui utilise nos services, nous recevons des informations même si vous êtes déconnecté ou si vous n'avez pas de compte Facebook. C'est parce que les autres applis ou sites ne savent pas qui utilise Facebook", écrit David Baser, un responsable 'produit' de Facebook.

Parmi les informations qui sont pompées, votre adresse IP, le navigateur (Chrome, Safari, Explorer...) que vous utilisez ou encore le système d'exploitation de lvotre ordinateur (Android, Windows etc...).

"Nous exigeons des sites et applications qui utilisent nos outils de vous dire qu'ils collectent des informations et qu'ils les partagent avec nous et (exigeons) qu'ils vous en demandent l'autorisation", se défend David Baser. Mais dans la réalité, aucun des partenaires de Facebook ne semble respecter cette règle pourtant élémentaire.

(LpR/Picture : Twitter)

Retour à la liste PAGE XML

Mots clés

actu - international - Facebook - scandale - Marc Zuckerberg - utilisateurs - réseaux sociaux