14/07/2018 11:14

Barbecue ce soir? Lisez ceci avant de passer chez le boucher!


Le beau temps s'invitant ce week-end, les amateurs de chair fraîche seront sans doute partant pour organiser un barbecue. Brochettes, saucisses, entrecôtes, cuisses de poulet et autres petits os viendront tatiller les papilles des plus carnivores d'entre-nous.

Dans ce contexte, ayez à l'oeil que quelques précautions doivent être prises dans votre cuisine, avant et après cuisson, avec certains types de viande.

Quelles sont les viandes sans danger et celles qui risquent de vous gâcher (gravement) le week-end?

Sur base de rapports sanitaires étalés sur les années 1998 à 2010, le 'Center for Science in the Public Interest' (CSPI) de Washington a examiné 12 catégories de viande et de volaille. Sur 33.000 cas d'intoxications alimentaires établis, les scientifiques ont ensuite évalué les risques pour chaque viande sur une échelle qui va du plus haut au plus bas. 

Poulet: risque le plus élevé
Le poulet sous ses différentes formes (ailes ou cuisses) est le grand champion de l'étude sur l'échelle du risque. Cuisiné de différentes façons (cuit, rôti ou grillé), c'est lui dont vous devez le plus vous méfiez. Les causes d'intoxication alimentaire sont la plupart du temps dues à la salmonellose et à une bactérie nommée Clostridium perfringens, surtout quand cette dernière est associée à un mauvais contrôle des températures après la cuisson.

Boeuf haché: risque le plus élevé
Pointé du doigt à raison, le bœuf haché, a été estampillé seconde viande à risque le plus élevé par l'étude. Les maladies liées à la consommation de boeuf haché sont dues à la bactérie E. coli. Dans ce type de viande, les chercheurs ont trouvé de nombreuses traces de salmonellose résistante aux antibiotiques. Ces deux bactéries ont conduit de nombreux consommateurs aux urgences.

Steak (boeuf ou autre): très risqué
Le 'Center for Science in the Public Interest' pointe qu'environ la moitié des maladies liées à la consommation de steak sont dues à la bactérie E. coli ainsi qu'à la clostridium perfringens. La salmonellose est également parfois présente dans le steak.

Dinde : risque élevé
Les principaux risques liés à la dinde sont similaires à ceux du poulet. Ce sont donc des maladies causées par la bactérie clostridium perfringens et la salmonellose. Souvent, l'indigestion survient quand la dinde cuite a été trop longtemps laissée à température ambiante, comme c'est souvent le cas lors des repas familiaux de fin d'année.

Viande de barbecue (boeuf ou porc): risque moyen à élevé
Terminons avec une bonne nouvelle qui devrait réjouir les amateurs de la cuisson au barbecue. Contre toute attente, le barbecue est encore le moyen le moins risqué de consommer de la viande grâce à la longue cuisson. Par contre, les manipulations d'avant et d'après cuisson peuvent être source de contamination. Deux règles générales sont donc à respecter. Premièrement, ne laissez pas une viande cuite trop longtemps à la température ambiante. Ensuite, lorsque vos viandes sont cuites, n'utilisez pas le plat qui a servi à transporter vos viandes crues.

Bon appétit!

(FvE - Source: La Dernière Heure - Illustration Picture: Pixabay)

 

Retour à la liste PAGE XML

Mots clés

actu - Belgique - environnement - santé - viande - risque - barbecue